Facebook prend part à la lutte contre la désinformation climatique en Afrique

2 min de lecture

Le réseau social Facebook a révélé le 18 février 2021 son intention de créer en Afrique des centres d’information sur les sciences du climat. Cette décision s’inscrit dans le cadre de sa politique de lutte contre la désinformation.

Le Nigéria et l’Afrique du Sud sont les premiers pays africains qui vont abriter les centres destinés à combattre la désinformation sur les changements climatique sur le continent africain. Ces centres ont pour objectif de connecter les gens sur Facebook avec les ressources des principales organisations mondiales de lutte contre le changement climatique. L’initiative s’inspire des centres d’information sur la Covid-19 mis en place par Facebook à cause de la recrudescence de la pandémie.

Les centres dédiés à la science du climat mettent en lumière les faits sur le changement climatique et des mesures pratiques que les personnes pourront adopter dans la vie quotidienne afin de combattre ce désastre d’actualité. Facebook orientera aussi les personnes vers le Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ceci pour permettre aux personnes qui résident dans les zones où les centres ne sont pas disponibles de bénéficier des informations adéquates.

 

Cet effort fait partie d’une série de mesures annoncées ces derniers mois par le géant des réseaux sociaux pour combattre les contenus mensongers et manipulateurs diffusés sur sa plateforme. Les centres sont actuellement disponibles en Allemagne, aux Etats-Unis, en France et au Royaume-Uni. En dehors du Nigéria et de l’Afrique du Sud, ils vont être également ouverts en Belgique, au Canada, en Espagne, en Inde, en Indonésie, en Irlande, au Mexique, à Taïwan et aux Pays-Bas.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *