Akon lance sa cryptomonnaie en Afrique.

2 min de lecture

Le chanteur américain Akon veut vulgariser l’utilisation de sa cryptomonnaie sur le continent africain. Il a de ce fait signé un partenariat avec la cryptobanque Baanx pour des expériences au Kenya.

Le continent africain constituerait un terrain d’opportunité pour les cryptomonnaies. La cryptomonnaie dénommée Akoin initiée par le chanteur et entrepreneur américain d’origine sénégalaise veut tirer son épingle du jeu. Sur impulsion de son initiateur, l’Akoin va être déployer sur le continent. Pour ce faire, un partenariat a été signé avec la cryptobanque est-africaine en vue du lancement d’une phase d’expérimentation au Kenya.

L’Akoin se veut être une monnaie pionnière. Elle sera au centre d’un nouvel écosystème comprenant entre autres des services financiers, des applications décentralisées et des outils et mécanismes destinées aux entrepreneurs désireux de développer leurs affaires. En ce qui concerne les gouvernements, des dispositifs seront mis au point pour leur permettre de lutter activement contre l’inflation.

Concrètement, le système d’Akoin sera basé sur une carte de débit. Celle-ci permettra aux utilisateurs de réaliser des achats partout dans le monde. Ils pourront recharger leur portefeuille à travers les moyens de paiement Baanx dans une plateforme qui relie les services financiers traditionnels fiat et des actifs numériques. Aussi, le système garantit la conversion des actifs numériques Akoin en fiat, et vice-versa.

 

Projet très ambitieux, Akon prévoit lancer pour la fin d’année 2021, l’utilisation de sa monnaie sur tout le continent. L’initiative intervient dans un contexte où les tendances divergent en ce qui concerne l’adoption des cryptomonnaies. Le chanteur prévoit également faire du Akoin, la seule devise reconnue pour son projet de ville intelligente en construction au Sénégal.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *