L’Estonie veut mettre le numérique au centre de sa coopération avec le continent africain

2 min de lecture

L’Estonie, Etat d’Europe du Nord veut renforcer ses relations numériques avec l’Afrique. Ceci passera par la mise en œuvre de sa stratégie de coopération 2020-2030 avec le continent.

La pandémie de la Covid-19 a révélé le fossé numérique qui existe entre le continent africain et les pays développés. Ainsi, de nombreuses initiatives naissent au sein des Etats africains pour corriger le tir. Il s’agit entre autres des partenariats avec des grands groupes spécialisés dans le domaine de la technologie (Nokia, Ericsson …) ou encore des coopérations avec des pays développés à l’instar de la Chine. L’Estonie, veut tirer son épingle du jeu. Le pays affiche son ambition de faire du numérique la pierre angulaire de sa coopération avec le continent africain pour les prochaines années. Le sujet a été examiné le mardi 09 février lors d’un événement virtuel auquel a pris part la présidente de la République estonienne, Kersti Kaljulaid. Même si le marché du numérique en Afrique est déjà convoité par les géants mondiaux des équipements technologiques, l’Estonie, quant à elle va apporter au continent son expertise en la matière.

Pour le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères du pays, Jonatan Vseviov, « la taille du continent africain et la diversité des Etats exigent une approche bien pensée et globale de l’Estonie. En tant que petit Etat, la clé du succès de l’Estonie est l’innovation et l’ouverture à la coopération. Cette stratégie crée une bonne base de coopération avec les Etats africains dans divers domaines ; et le plus grand atout de l’Estonie est de soutenir les partenaires de coopération pour la transition numérique et verte ».

 

L’élaboration de la stratégie de coopération 2020-2030 de l’Estonie pour l’Afrique vise à matérialiser la présence de l’Estonie sur la scène internationale. Elle comprend également d’autres volets notamment : la sécurité, les relations économiques, la diplomatie et le secteur humanitaire.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *