Du 10 au 17 février, la chine effectue un test grandeur nature sur le Yuan virtuel

2 min de lecture

 

Le pays du président XI Jinping envisage légaliser l’utilisation de sa monnaie virtuelle, le Yuan virtuel. A cet effet, une semaine de test a été lancée dans la capitale Pékin avec pour but de jeter les bases d’une validation prochaine.

La Chine continue la course à la tête des pays adhérant à l’idée de l’instauration d’une monnaie virtuelle. Dans le but de baliser la voie à une éventuelle légalisation du Yuan virtuel prévue pour le mois de février 2022, la Banque populaire de Chine effectue du 10 au 17 février 2021, un test pour évaluer l’efficacité de cette dernière. Cette énième expérimentation après celles effectuées dans les mégalopoles de Shenzhen et Suzhou intervient Ainsi dans la période du nouvel an lunaire qui sera célébré le vendredi 12 février 2021 dans le pays le plus peuplé au monde.

C’est environ la somme de 10 millions de yuans l’équivalent de 1,5 million de dollars qui sera distribuée sous forme de portemonnaie numérique à quelques 500 00 habitants de Pékin en raison de 30 dollars chacun. Cette somme valable seulement du 10 au 17 février pourra être utiliser pour diverses transactions en ligne. Elle vient ainsi concurrencer les géants du domaine tels que Alipay et Wechat Pay, appartenant respectivement au groupe Alibaba et Tencent déjà bien implantés dans un pays où les transactions électroniques se vulgarisent au détriment de celles faites au moyen de la monnaie en papier.

Après ce test, si les résultats sont concluants, la Chine va accélérer le passage de la monnaie papier à celle digitale et accessible à tous ; situation qui lui confèrera sans doute le statut de pionnière en la matière. Le lancement du Yuan virtuel qui, contrairement aux autres monnaies virtuelles sera contrôlée par la Banque Populaire de Chine est prévu pour le mois de février 2022.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *