Revirement de situation, l’Eswatini tourne le dos au « réseau propre » initié par Donald Trump

2 min de lecture

 

Le gouvernement de l’Eswatini se retire du programme « Clean Network ». La coalition internationale mise en place par les Etats-Unis contre le réseau haut débit 5G de l’équipementier chinois, Huawei vient de perdre son seul client africain. Ce changement de décision intervient seulement quelques jours après l’entrée du royaume au sein du programme.

L’Eswatini, le premier pays africain qui a rejoint depuis le 15 janvier 2021, la coalition internationale « Clean Network » initiée par les Etats-Unis contre Huawei sur la 5G se rétracte. Pour le ministère des Technologies de l’information et de la communication d’Eswatini, ce retrait est intervenu « en raison de problèmes de légitimité entourant le processus d’approbation du document ».

Selon une déclaration de Maxwell Mazwi Masuku, secrétaire principal du ministère de l’information, des communications et de la Technologie publiée le 24 janvier 2021, « Le ministère comprend l’importance primordiale de la sécurité des infrastructures de télécommunications et de l’adoption d’une approche factuelle et normative pour relever les défis de sécurité. Nous pensons également que nous devrions accorder une importance égale au développement et à la sécurité dans l’intérêt supérieur du royaume d’Eswatini ».

Ce retrait prématuré du royaume de l’Eswatini du programme « Clean Network » est survenu au lendemain du changement officiel de président à la tête des Etats-Unis. Le pays est donc à l’abri des revers que pourrait entrainer cette décision venant de la part de l’ancien président américain.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *