Le haut débit au cœur de la 51ème édition du forum de Davos.

2 min de lecture

Le Davos Agenda Summit a réuni du 25 au 29 janvier 2021, les membres du forum économique mondial, les organisations internationales et les géants de la technologie. L’édition de cette année a permis aux différents participants de réfléchir sur de nombreuses thématiques notamment celle de la connectivité à haut débit.

La pandémie de la Covid-19 a révélé l’importance d’une connectivité haut débit dans le monde. Elle a permis à de nombreuses institutions de fonctionner malgré les différentes mesures prises pour freiner l’évolution de la Covid-19. Mais certaines contrées sont toujours restées en marge de la tendance. La 51ième édition du forum de Davos qui s’est tenue virtuellement du 25 au 29 janvier 2021 s’est penchée sur la question. Fort du constat que plus de la moitié de la population mondiale n’a pas accès aux services de connectivité, les différents participants de cette édition se sont attelés à la création d’une plateforme pour corriger le déficit et ainsi réduire la fracture numérique. Dénommée « EDISON Alliance », elle est destinée à améliorer la connectivité dans les parties du monde dont l’Afrique où ce besoin se fait sentir dans les cinq prochaines années.

« Au cours des dix derniers mois, nous avons vu à quel point la connectivité et l’accès aux technologies numériques ont un impact sur le travail, l’apprentissage et les transactions. J’ai longtemps pensé que la mobilité, le haut débit et les services cloud sont l’infrastructure du 21e siècle, mais pour les utiliser à leur plus grand impact, nous devons galvaniser les secteurs privé et public. C’est un moment critique pour que les dirigeants de tous les secteurs unissent leurs forces et reconnaissent l’accès et l’accessibilité aux services numériques comme une priorité absolue pour la reprise dans chaque pays », a affirmé le président-directeur général de Verizon et président d’EDISON Alliance, Hans Vestberg.

L’initiative d’EDISON Alliance a vu l’adhésion de nombreux acteurs de la sphère du numériques notamment Google, MasterCard, Qualcomm et Vérizon. Dans le but d’impacter les secteurs clés tels que la santé, l’éducation et la finance, d’autres acteurs à l’instar de la ministre rwandaise des tics sont attendus.

 

A partir de cette année, le projet Edison Alliance se consacrera à la vulgarisation du haut débit et à la réduction de la fracture numérique dans le monde.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *