Afrique : un projet de mobile banking pour révolutionner les systèmes bancaires

2 min de lecture

 

Une méga initiative de mobile banking voit le jour sur le continent. Dénommée AfricaPay, elle envisage contribuer à la vulgarisation de l’utilisation des services bancaires en Afrique.

L’Afrique a connu une vulgarisation rapide de la téléphonie mobile. Selon des données d’un rapport de l’opérateur suédois Ericsson, le taux de pénétration de la téléphonie mobile serait estimé à 82%. Fort de ce constat, la neo-banque, AfricaPay envisage mettre à la disposition des populations africaines des services bancaires à travers l’utilisation des appareils mobiles tels que les tablettes et les smartphones.

Concrètement, le projet initié par Thomas Clausi vise à dématérialiser toutes les transactions et prestations de services bancaires physiques afin de les rendre accessibles à un plus grand nombre de personnes via des interfaces mobiles et ce 24 h/24 et 7 j/7. Car sur le continent, il existe un décalage entre les services proposés par les banques et les besoins de populations, situation qui constitue un véritable frein au développement de ces dernières. Or, l’utilisation des services mobile money connait une pénétration sans précédent.

Ainsi, l’initiative va permettre de rapprocher les institutions financières des réalités des populations. Se basant sur les avancés du Maroc dans le domaine du mobile banking, Thomas Clausi espère étendre la donne sur plusieurs pays du continent notamment le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République centrafricaine, le Sénégal, le Tchad, le Togo, la Tunisie et l’Algérie.

Les avantages du projet

AfricaPay offre la possibilité de créer un compte en quelques minutes. Les opérations d’envoi et de retrait sont rendues plus faciles et se font en quelques clics. Quatre types de carte de crédit reconnus partout dans le monde (dont trois pour les particuliers et une réservée aux professionnels) sont disponibles. Le projet dispose également d’une application mobile opérationnelle en plein temps.

« Nous sommes en train de finaliser la demande pour obtenir l’agrément de Bank Al-Maghrib en tant qu’établissement de paiement. Aussi, nous sommes en pleine levée de fonds de 25 millions d’euros. Le lancement du projet est prévu pour cette année. Pour ce faire, nous allons nous appuyer sur des partenariats avec les banques pour profiter de leurs expériences dans le core banking », a laissé entendre Thomas Clausi, l’initiateur du projet.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *