Kenya : la robotique au service de la médecine

1 min de lecture

 

Deux inventeurs kenyans ont mis sur pied un bras biorobotique qui capte les signaux cérébraux et les convertit en mouvements. Cette innovation va bénéficier aux personnes ayant perdu l’usage de leurs membres supérieurs.

Désormais, il sera possible de poser des actes sans avoir des bras grâce aux idées novatrices de deux kenyans férus de la robotique. David Gathu et Moses Kinyua ont inventé des prothèses biorobotiques capables de convertir des signaux cérébraux en actions.

Comment ça marche ?

Le dispositif est composé d’un casque d’écoute bipotentiel « NeroNode » qui permet de convertir les signaux cérébraux en courants électriques. Ensuite, le courant est acheminé dans les circuits du bras fait de matériaux recyclés. Ainsi, il peut se mouvoir de manière verticale ou horizontale.

Brillante découverte, le bras biorobotique peut contribuer à améliorer le quotidien de nombreuses personnes handicapées ou encore celles ayant perdu l’usage des membres supérieurs à l’issue d’une maladie ou d’un accident.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *