L’Egypte enchaine des discussions pour une coopération TIC avec d’autres pays

2 min de lecture

 

Le ministre égyptien, Amr Talaat s’est entretenu les 14, 15 et 17 janvier 2021 avec l’ambassadeur d’Italie, le ministre des Télécoms du Nigeria et l’ambassadeur de la Biélorussie sur des axes de coopération TIC. Ces éventuelles collaborations viendront accélérer la transformation numérique du pays.

Le gouvernement égyptien s’engage pleinement dans le processus de digitalisation de son territoire. Il multiplie de ce fait les rencontres avec d’autres Etats pour dénicher des experts du domaine de la technologie. Ces derniers vont contribuer à l’accélération de sa transformation digitale.

Les 14, 15 et 17 janvier 2021, Amr Talaat, ministre égyptien des Communications et des Technologies de l’information s’est entretenu respectivement avec l’ambassadeur d’Italie, le ministre des Télécoms du Nigeria et l’ambassadeur de la Biélorussie sur des axes de coopération TIC. Ces différentes discussions qui concernent le domaine de la technologie ont permis aux interlocuteurs d’aborder plusieurs angles.

Les discussions ont notamment porté sur la transformation numérique et la poste avec l’Italien Giampaolo Cantini ; avec le Nigérian Ali Isa Pantami, Il a été question du développement d’applications technologiques, du renforcement des capacités, de l’intelligence artificielle (IA) et du développement des infrastructures TIC. En ce qui concerne les discussions avec Sergei Terentiev, elles ont porté sur l’expertise en cybersécurité, le renforcement des capacités, la transformation numérique et l’inclusion financière.

Selon le gouvernement, en accentuant l’investissement dans la transformation numérique à tous les niveaux en 2021, ses retombées seront plus importantes d’ici 2025.

Ces rencontres font suite à une audience accordée par Abdel Fattah al-Sissi, président de la République d’Egypte le 25 octobre 2020 au Premier ministre, Mostafa Madbouly et Amr Talaat sur la nécessité d’accélérer les projets nationaux liés au numérique afin de maximiser l’impact des TIC sur l’économie du pays malmenée par la Covid-19.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *