Le Lesotho et le Zimbabwe veulent superviser leur secteur télécoms

2 min de lecture

 

Le Lesotho et le Zimbabwe vont élaborer un dispositif innovant pour encadrer les trafics de télécommunications nationaux et internationaux. Pour ce faire, le deux Etats ont fait appel à l’expertise de la société Global Voice Group (GVG), spécialisée dans la fourniture des solutions tic et RegTech aux gouvernements.

La Covid-19 a encouragé chez les populations africaines une utilisation plus accrue des services fournis par les opérateurs de télécommunications. Dans le but d’organiser l’encadrement de ce secteur en plein essor, deux pays de l’Afrique australe, le Zimbabwe et le Lesotho envisagent mettre sur pieds un système de surveillance national et international des télécommunications. Développée par le fournisseur de solutions tic et RegTech aux gouvernements et aux organismes de régulations Global Voice Group (GVG), cette innovation va permettre à l’Autorité des Communications du Lesotho (LCA) et à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Zimbabwe (POTRAZ), de garder un œil sur les différents trafics et ce en temps réels.

Pour James Claude, président-directeur général de Global Voice Group, la solution fournie par son entreprise « renforce les capacités de supervision de la LCA et de la POTRAZ au profit de toutes les parties prenantes » notamment les consommateurs, l’industrie et l’Etat « en permettant aux régulateurs de voir, en temps réel, ce qui se passe réellement dans le secteur des télécoms ». Poursuivant sa réflexion, il renchérit que le système va permettre d’améliorer « la gouvernance d’un secteur qui joue un rôle majeur dans le développement socioéconomique des deux pays ».

Par cette innovation nécessaire à cause de l’accroissement du marché télécoms en Afrique, la LCA et la POTRAZ pourront ainsi mesurer sur une durée donnée, la taille réelles des trafics et en déduire des revenus exacts, ce qui contribuera considérablement à la relance économique post Covid envisagée par les Etats.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *