Togo : le gouvernement adjoint le déploiement de fibres optiques aux chantiers de génie civil

2 min de lecture

 

Le gouvernement togolais a annoncé le jeudi 14 janvier 2021 par un communiqué de presse, de nouvelles mesures pour la numérisation du territoire. Selon le communiqué, les entreprises de génie civil sont désormais contraintes d’acheminer la fibre optique lors de tout nouveau chantier.

Le Togo veut accélérer l’aménagement numérique de son territoire. Pour ce faire, le gouvernement a adopté le décret n°2020-116/PR du 23 décembre 2020 portant déploiement national de réseaux de communications électroniques en fibre optique. Selon un communiqué rendu public le jeudi 14 janvier 2021 par le gouvernement, « Ce décret oblige les maîtres d’œuvre (personnes ou entreprises chargées de la réalisation des travaux) à déployer systématiquement, à leurs frais, de la fibre optique lors de tous nouveaux chantiers de génie civil significatifs tels que les travaux d’extension des réseaux d’eau, d’électricité, routiers, portuaires, aéroportuaires et ferroviaires. ». Le communiqué poursuit que « Ces derniers doivent également établir une cartographie précise et tenue à jour du tracé des câbles de fibre optique déployés. ».

En outre, « L’installation de la fibre optique sur ces nouvelles infrastructures est faite pour le compte de la Société d’Infrastructures Numériques (SIN), société patrimoniale détenue à 100% par l’Etat, créée par le décret n°2016-166/PR du 24 novembre 2016. ». La SIN ainsi créée se chargera de la mutualisation et de la gestion de toutes les infrastructures de fibre optique et de leur location à un prix réduit aux opérateurs, ce qui permettra la vulgarisation de ces dernières auprès de la population. Elle se chargera également du déploiement de la fibre optique sur les infrastructures déjà existantes. De plus, Selon le décret, les opérateurs de réseaux de communications électroniques sont invités à raccorder leurs tours téléphoniques aux réseaux de fibre optique à proximité ce qui permettra d’améliorer la qualité des services internet notamment dans les zones reculées.

Ces nouvelles dispositions visent à faire du Togo, le pays le plus fibrés d’Afrique de l’Ouest et un hub digital de référence à l’horizon 2025. Elles ont été favorablement accueillies par de nombreux ministres. Cina Lawson, ministre de l’économie numérique et de la transformation digitale s’exprimant à propos des nouvelles mesures a laissé entendre : « Nous nous réjouissons de l’adoption de ce décret qui vient faciliter l’aménagement numérique du territoire. ».

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *