Le Bénin valide l’intégration d’un point de branchement sur le câble 2Africa

2 min de lecture

 

Le gouvernement béninois a donné son accord pour la contractualisation en vue d’obtenir un point de branchement sur le câble 2Africa. Cette décision qui va ouvrir la voie à l’établissement futur d’un point d’atterrissement de ce câble au pays, a été prise lors du conseil des ministres du mercredi 23 décembre 2020.

L’Etat béninois souhaite offrir une connectivité de qualité à sa population. Pour parvenir à réaliser cette mission, le gouvernement a approuvé l’idée de se connecter au nouveau câble sous-marin 2Africa, un projet initié par un consortium de sociétés intervenant dans le secteur. Cette infrastructure servira ainsi à faciliter et à améliorer l’accès à internet haut débit et très haut débit.

Ce nouveau câble viendra également remplacer les deux stations d’atterrissement de câbles sous-marins dont dispose le pays. Il s’agit des câbles SAT3 et ACE qui ne seront plus utilisables en 2025 et 2032. Se relier au nouveau câble 2Africa devient donc une nécessité pour le Bénin. Ceci pour continuer en toute sérénité la politique de numérisation du pays.

En acceptant la réalisation d’un point d’atterrissement au Bénin du câble sous-marin 2Africa, le conseil des ministres offre la population un support technologique solide à la transition numérique en cours dans le pays.

Le nouveau câble sous-marin 2Africa de 37 000 de kilomètre, interconnecte en tout l’Europe, le Moyen-Orient et 16 pays d’Afrique. Initié par Facebook en collaboration avec la société China Mobil International, le Saoudien Saudi Telecom, le français Orange, Telecom Egypt, le Britannique Vodafone et le Sud-Africain MTN Global Connect et Alcatel, il permettra au continent d’accéder à la capacité combinée de tous les câbles sous-marins qui le desservent actuellement. Ledit câble sera opérationnel à l’horizon 2023-2024.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *