Afrique du Sud : des opérateurs télécoms se positionnent pour l’obtention de nouveaux spectres

2 min de lecture

Le lundi 28 décembre 2020, au terme de la période de soumission des candidatures pour l’acquisition de nouveaux spectres ouverte depuis le mois d’octobre, l’autorité de régulation du secteur des télécommunications en Afrique du Sud a enregistré 06 soumissions. Celles-ci proviennent des opérateurs Vodacom, MTN, Cell C, Telkom, Rain et Liquid Telecom.

Le 02 octobre 2020, l’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (ICASA) a officiellement lancé l’invitation à postuler (ITA) pour l’acquisition de spectre des télécommunications mobiles internationales (IMT). A l’issue de cette période, c’est six soumissions qui ont été introduites. L’institution a ainsi enregistré les dossiers des opérateurs MTN, Cell C, Telkom, Rain et Liquid Telecom.

Dans le cadre de cette période de candidature, l’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud a rendu disponible un total de 34 lots composés dans les bandes 700 MHz, 800 MHz, 2 600 MHz et 3 500 MHz. Après cette phase, les opérateurs télécoms ont ainsi les yeux rivés sur les enchères qui devront être organisées avant la date du 31 mars 2021.

Selon des propos du Président de l’ICASA, le Dr Keabetswe Modimoeng : « Le Conseil de l’Autorité est en effet reconnaissant à tous les candidats qui ont répondu à cet appel pour l’octroi de licences pour le spectre à forte demande ». « Nous sommes prêts et déterminés à faire en sorte que nous prenions les soins nécessaires ; et que la libération du spectre et ce processus en général sont effectivement équitables et non discriminatoires sur le plan de la procédure », a-t-il renchéri.

Une fois le processus arrivé à terme, les opérateurs, heureux bénéficiaires des nouveaux spectres pourront ainsi proposer des services de qualité à leurs clients respectifs.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *