Télécoms : Moov Africa en passe d’être sanctionné…ou pas !

2 min de lecture

L’Autorité de Régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a interpellé mardi 18 mai 2021, à son siège, Moov Africa Togo pour manquement à l’obligation de permanence, continuité et disponibilité de ses services. Le verdict de l’audition publique tombera avant la fin de la semaine. La société risque une amende allant jusqu’à 2% de son chiffre d’affaires en cas de sanction.

Les représentants de l’opérateur de télécommunication, Moov Africa Togo pour défendre la violation de leur cahier de charge qui leur est reproché, ont au cours de l’audition accusé la CEET de coupures régulières qui, selon eux, sont à l’origine des différents dysfonctionnements enregistrés. La société télécoms dit prévoir l’acquisition de groupes électrogènes et des batteries afin de régulariser leurs services en cas de coupures et ajouter que d’autres actions sont en perspective. Moov Africa Togo demande également un délai supplémentaire de trois mois pour normaliser ses services.

Une doléance que le comité de direction pourrait ne pas accorder puisque la procédure a été ouverte depuis octobre 2020. Durant tout ce temps, le régulateur n’a pas remarqué une quelconque amélioration du réseau. L’épée de Damoclès plane donc sur la société et la fin de semaine permettra de voir s’il y aura sanction ou pas et le quantum de celle-ci. 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *