Evina s’associe à la GSMA pour lutter contre la fraude dans le secteur du paiement mobile

2 min de lecture

L’entreprise Evina spécialisée dans la fourniture de solutions de cybersécurité et dans la lutte contre la fraude dans le secteur des systèmes de paiement mobile va coopérer avec la GSMA, l’association internationale qui représente les intérêts des opérateurs de réseau mobile (ORM). Cette collaboration va permettre de mettre à jour les systèmes de lutte contre la fraude et ainsi assainir le secteur.

Désormais, les opérateurs de réseau mobile à l’échelle mondiale vont bénéficier des solutions de cybersécurité et des systèmes de détection de fraudes dans le domaine du paiement mobile développés par Evina. L’entreprise française a récemment rejoint les rangs de l’organisme international GSMA, acteur important dans le domaine du paiement mobile mondial. Concrètement, la société française va collaborer avec le groupe « Fraud and Security Group (FASG) » pour partager de manière proactive des informations cruciales pour éduquer le marché mobile. Ce qui va permettre de maintenir une pression sur les fraudeurs mobiles dans le monde

David Lotfi, PDG d’Evina, a déclaré : « La fraude mobile est devenue un problème grave pour les MNO. En fait, nous sommes d’abord entrés en contact avec la GSMA pour expliquer aux MNO qui opéraient en Afrique comment la fraude mobile fonctionne et dans quelle mesure elle affecte leur entreprise et l’écosystème mobile au sens large. Rejoindre la GSMA en tant que membre associé était un moyen de faire partie des conversations les plus importantes qui se déroulent autour du mobile et de souligner l’importance de renforcer la cybersécurité sur les paiements mobiles. ».

Evina propose un outil qui permet de savoir qui est derrière une transaction, tout en offrant la possibilité de distinguer un bot d’un humain. La société propose une technologie de pointe qui analyse plus de 16 millions de transactions par jour dans le monde. Avec un taux de 99,94% de transactions frauduleuses détectées, 0,06% de faux positifs enregistrés et une latence inférieure à 100 ms.

Pour rappel, La GSMA regroupe plus de 400 entreprises et 750 opérateurs un peu partout dans le monde. La collaboration avec l’entreprise Evina va permettre de rendre plus efficaces les mécanismes existants de lutte contre la fraude mobile.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *