Trankyl, une plateforme à tout faire s’installe au Togo

2 min de lecture

L’application de mise en relation Trankyl va offrir ses services au Togo. Elle permet aux particuliers ou aux entreprises de trouver et de bénéficier des services de professionnels expérimentés dans divers domaines.

Désormais si vous résidez au Togo et que vous êtes à la recherche d’une femme de ménage, d’un peintre, d’un jardinier, d’un plombier, ou encore d’un chauffeur, Trankyl vous apporte la solution. C’est une plateforme de mise en relation instantanée des particuliers ou entreprises avec des professionnels expérimentés. Ces derniers se chargeront de vos tâches à domicile que ce soit le ménage, la réparation, la menuiserie, les cours, les soins de beauté, la coiffure, la couture …

« Trankyl crée un lien entre ceux qui ont besoin de talents ou de temps et ceux qui souhaitent proposer leur talent ou leur temps », a déclaré Sati SAI, fondatrice de la plateforme.

Comment ça marche ?

La plateforme Trankyl fournit la possibilité aux travailleurs qualifiés et expérimentés de se connecter avec des utilisateurs à la recherche de services. « Tous les travailleurs, bien qu’expérimentés et qualifiés, ont suivi une formation avant d’être autorisés à lister leurs services sur la plateforme. Une fois sur la plateforme, notre algorithme de mise en correspondance identifie les collaborateurs les plus proches des besoins des utilisateurs et disponibles à l’heure et à la date demandées », assure les promoteurs. Elle fonctionne sur la base d’une commission prélevée lors de la prestation. Avec Trankyl, quelques clics vous suffisent donc pour avoir satisfaction.

La plateforme Trankyl vise à mettre l’offre au service de la demande au moyen du numérique. « L’idée du projet Trankyl m’est venue quand je regardais autour de moi :

Je voyais des connaissances qui me demandaient de les aider à trouver du travail

Je voyais aussi mes parents et amies qui avaient du mal à trouver des personnes de confiance pour les aider pour leurs travaux à la maison sans que cela ne leur coûte les yeux de la tête.

Je me suis dit qu’il devrait y avoir un moyen de connecter ces deux parties, un moyen de combler les besoins des uns et des autres », a souligné Sati SAI.

 

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *