Ghana: à la découverte de Regina Honu et de son univers tech

2 min de lecture

Le monde de la technologie intéresse de nos jours de plus en plus la gent féminine. Certaines femmes s’y attellent corps et âmes. C’est le cas de la Ghanéenne Regina Honu entrepreneuse et développeuse d’application.

Âgée de 38 ans, Regina Honu est une pionnière de la tech féminine au Ghana. Elle est l’instigatrice du mouvement éducatif « Tech Needs Girls Ghana, », ce qui peut être traduit comme (la tech a besoin des filles au Ghana. Aujourd’hui entrepreneuse sociale, la dame a déjà tenu des postes d’informaticienne dans des institutions financières internationales. « J’ai travaillé dans deux banques internationales. J’étais la seule femme dans le département informatique. J’ai subi la discrimination, le sexisme, les stéréotypes… On me demandait toujours si j’étais la secrétaire. », a-t-elle déclaré dans un reportage qui lui a été consacré sur RFI.

Pour remédier à cette situation, la dame a créé la Soronko Solutions, une entreprise spécialisée dans le développement de logiciels au Ghana, et la Soronko Academy, un centre de formation gratuite des femmes aux métiers du numérique. La Soronko Academy se charge également du suivi des jeunes femmes diplômées dans leurs quête d’emploi et de la recherche d’opportunités dans le domaine des nouvelles technologies. « Nous voulons qu’elles utilisent ces compétences pour résoudre un problème, améliorer leur vie ou contribuer » au développement de « la société. Il s’agit de permettre aux femmes d’accéder à un travail digne et épanouissant », a déclaré Regina Honu sur Forbes.

 

Dans le but de réduire les marginalisations, la Soronko Academy forme aussi gratuitement des enfants sourds, malvoyants ou autistes. Aujourd’hui, elle a déjà formé quelques 16 000 étudiantes et prêt de 90% de cet effectif a déjà un emploi.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *